Répertoire Québec Nature
Des bryophytes en ville, troisième partie

Je dois faire régulièrement l'inspection du bâtiment où je travaille en plein coeur du vieux Limoilou à Québec. Lors de l'une de ces inspections, appareil photo en main pour documenter les travaux à faire sur la bâtisse, je n'ai pu m'empêcher de prendre quelques clichés au passage, des clichés d'un tout autre ordre : il y avait des mousses sur le toit.

Difficile d'être plus en ville que ça! Jugez-en par vous-mêmes avec cette photo prise du toit. L'édifice compte quatre étages au-dessus du sol.

Quartier Limoilou à Québec

Vue sur le quartier Limoilou à Québec.

Dans un des coins de ce toit plat, les minuscules grains du bardeau d'asphalte se sont accumulés, poussés par le vent. Il n'en fallait pas plus pour que la mousse s'installe.

Mousses sur un toit

Comme c'est un toit plat, des drains d'eau de pluie sont installés. Au premier coup d'oeil, on peut voir de la mousse près des drains, mais quand on regarde de plus près, à travers le grillage anti-débris, on en découvre davantage.

Mousses sur un toit

Sur cette autre petite toiture inaccessible un étage plus bas, on peut voir un mini jardin de mousse avec en prime quelques plantes vasculaires.

Mousses sur un toit

On dit qu'on peut trouver des mousses à peu près partout, en voilà une autre preuve. Un jour je prendrai peut-être la peine de récolter quelques spécimens pour tenter de les identifier. Il semble y avoir peu de variété bien que je distingue au moins deux espèces dont possiblement le commun Bryum argenteum à l'intérieur de la grille du drain.



   © Répertoire Québec Nature, 2013 - 2018 Hébergement  web au Québec chez Astral Internet