Conocephalum salebrosum

Biologie
  • Hépatique thalloïde
  • Famille : Conocephalaceae
  • Sexualité : dioïque
  • Habitat : milieux calcaires humides

Autres noms Français :
  • Coprinet peau-de-lézard
Latin :
  • -
Hépatique thalloïde dont le thalle a l'aspect d'une peau de reptile.

Se trouve surtout en milieux calcaires humides.
Cap Tourmente, 13 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum L'appendice réniforme de la dernière rangée d'écailles ventrales est parfois visible aux extrémités du thalle. Il est alors légèrement repliés sur la face dorsale.

Sur la photo, on apperçoit ces appendices qui sont les petits points de couleur pourpre aux extémités des thalles.
Île d'Anticosti, à l'ouest de Port-Menier, 15 juillet 2010

 
Conocephalum salebrosum Les sporophytes apparaissent sur le thalle à l'automne. Ils ne sont alors qu'une petite bosse dure à l'extrémité du thalle.
Beaupré, 21 octobre 2014

 
Conocephalum salebrosum Au printemps suivant, lorsque le sporophyte est à maturité, la soie commence à s'allonger.
Cap Tourmente, 6 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum Mêmes sporophytes que sur la photo précédente, mais une semaine plus tard.

Les spores sont dans les petites billes noires sous le chapeau.
Cap Tourmente, 13 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum Sporophyte ayant libéré ses spores.
Cap Tourmente, 20 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum Sporophyte ayant une coloration plus pâle.
Cap Tourmente, 13 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum Au printemps, à la même période où les sporophytes s'élèvent, de nouvelles poussent apparaissent aux extrémités des thalles.
Cap Tourmente, mai 2012

 
Conocephalum salebrosum Les nouvelles poussent sont d'un vert plus clair que les thalles de l'année précédente.
Cap Tourmente, 6 mai 2012

 
Conocephalum salebrosum À gauche et à l'extrême droite : vieux thalle. Au centre : nouvelles pousses de l'année.
Cap Tourmente, 9 juin 2012

 
Conocephalum salebrosum La face dorsale du thalle est couverte d'un motif rappelant les écailles d'un reptile. Le motif est gros et évident à l'oeil nu. Au centre de chacune des « écailles » se trouve un pore elliptique aux cellules hyalines. En regardant à l'intérieur du pore, il semble vide.

Vue microscopie 40x.
Spécimen récolté à Beaupré, 22 septembre 2012

 
Conocephalum salebrosum Gros plan sur un pore.

Vue microscopie 40x.
Spécimen récolté à Beaupré, 22 septembre 2012

 
Conocephalum salebrosum Aux extrémités du thalle, on peut apercevoir, repliés sur la face dorsale, l'appendice réniforme de la dernière rangée d'écailles ventrales. Ces appendices sont de couleur pourpre.

Vue microscopie 40x.
Spécimen récolté à Beaupré, 22 septembre 2012

 
Conocephalum salebrosum Vue des appendices d'écailles sur la face ventrale.

Vue microscopie 40x.
Spécimen récolté à Beaupré, 22 septembre 2012

 
Conocephalum salebrosum À l'automne, les organes mâles apparaissent à l'extrémité du thalle.
Beaupré, 21 octobre 2014

 
Conocephalum salebrosum Détail de la photo précédente pour montrer un organe mâle et par la même occasion les pores au milieu des « écailles » à la surface du thalle.
Beaupré, 21 octobre 2014

 
Conocephalum salebrosum En haut à gauche : plan femelle

En bas à droite : plan mâle (un peu sec)
Beaupré, 21 octobre 2014

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet