Fossombronia wondraczekii

Biologie
  • Hépatique feuillée
  • Famille : Fossombroniaceae
  • Sexualité : monoïque
  • Habitat : sol nu perturbé et humide

Autres noms Français :
  • Chiffonée à crêtes
Latin :
  • -
Fossombronia wondraczekii Plante annuelle apparaissant à la fin de l'été sur le sol humide, mis à nu par des perturbations anthropiques ou naturelles. D'abord présente en toutes petites rosettes clairsemées, elle devient abondante et couvre de plus grandes surfaces en automne.

Difficile à repérer sur le terrain, elle accompagne parfois l'hépatique Blasia pusilla et l'anthocérote Phaeoceros laevis subsp. carolinianus pour former un trio de plantes partangeant le même habitat.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Espèce très fertile, les nombreux sporophytes d'abord d'un vert clair comme le feuillage deviennent brun foncé à maturité. La soie qui supporte le sporophyte atteint tout au plus trois millimètres de hauteur.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 18 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Les sporophytes semblent s'ouvrir par temps sec.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 24 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Le genre Fossombronia est caractérisé par des rhizoïdes violets.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 19 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Détail des cellules des feuilles.

Vue microscopie 400x.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 19 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Détail des cellules de la capsule du sporophyte.

Vue microscopie 400x.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 24 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Les spores sont produites en tétrades, c'est à dire regroupées par quatre. Elles présentes donc deux surfaces distinctes : la face interne étant la surface par laquelle les quatre spores sont reliées entre elles; la face externe étant la surface que l'on voit en obervant une tétrade.

Vue microscopie 100x, à sec.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 19 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii La façon la plus sûre d'identifier l'espèce est d'observer la face externe des spores. Cette face présente un dessin formé d'arêtes plus ou moins parallèles chez Fossombronia wondraczekii. L'autre espèce que l'on pourra observer au Québec - Fossombronia foveolata - produit des spores dont la face externe est garnie d'alvéoles formées par les arêtes.

Vue microscopie 400x.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo 24 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Neuf exemples de spores de Fossombronia wondraczekii.

Vue microscopie 400x.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photos 24 septembre 2014

 
Fossombronia wondraczekii Les élatères sont produites en même temps que les spores dans les capsules des sporophytes.

Vue microscopie 400x.
Spécimen récolté à Beaupré le 7 septembre 2014, gardé vivant, photo septembre 2014

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet