Pallavicinia lyellii

Biologie
  • Hépatique thalloïde
  • Famille : Pallaviciniaceae
  • Sexualité : dioïque
  • Habitat : bordures des ruisseaux

Autres noms Français :
  • Ruban nervuré
Latin :
  • -
Pallavicinia lyellii Pallavicinia lyellii est une hépatique thalloïde plutôt rare au Québec. En présence d'organes mâles ou femelles, la plante se reconnaît assez aisément sur le terrain.

Le thalle présente une nervure centrale très bien définie, ce qui est un caractère peu commun pour une hépatique thalloïde.

Pallavicinia lyellii tolère très mal la sècheresse. On trouvera cette espèce aux abords de ruisseaux dans des endroits généralement ombragés.
Spécimen récolté à Beaupré, 16 septembre 2012

 
Pallavicinia lyellii Les organes mâles et femelles sont portés sur des plants différents (sexualité dioïque). Sur cette photo, on peut voir au centre du thalle, la structure qui renferme les organes femelles.
Spécimen récolté à Beaupré, 16 septembre 2012

 
Pallavicinia lyellii Une fois la plante fécondée, le périanthe se forme pour laisser murir le sporophyte.

Notez le thalle mince. Il est constitué d'une seule couche de cellules. La nervure centrale est cependant épaisse et constituée de plusieurs couches de cellules.
Spécimen récolté à Beaupré, 16 septembre 2012

 
Pallavicinia lyellii Vue au microscope, une coupe transversale du thalle révèlera un faisceau sombre constitué de cellules différentes au centre de l'épaisse nervure. Ce faisceau confirmera à coup sûr l'identification de Pallavicinia lyellii.

Ce faisceau de cellules est en quelque sorte une forme de vascularisation, ce qui est exceptionnel chez les hépatiques.
Spécimen récolté à Beaupré, 16 septembre 2012

 
Pallavicinia lyellii Plante dans son environnement.
Beaupré, 9 novembre 2013

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet