Prêle d'hiver
(Equisetum hyemale)
Biologie
  • Famille : Equisetaceae
  • Origine : indigène
  • Rameaux : aucun
  • Strobile : porté au sommet des tiges
  • Habitat : sous-bois de feuillus

Autres noms Français :
  • Prêle d'hiver d'Amérique
  • Prêle des tourneurs
Latin :
  • Equisetum hyemale subsp. affine
Prêle d'hiver (Equisetum hyemale) Grande prêle sans ramification, d'un vert sombre.

Très rugueuse au toucher à cause de la silice qu'elle contient. Certains artisans ébénistes, luthiers et tourneurs, s'en servaient comme abrasif pour polir le bois lors de la finition. On l'appelle encore parfois la Prêle des tourneurs.
Cap Tourmente, 8 mai 2010

 
Prêle d'hiver (Equisetum hyemale) Strobile à l'extrémité des tiges, porté par une très courte queue dépassant à peine la dernière gaine.
Cap Tourmente, 8 mai 2010

 
Prêle d'hiver (Equisetum hyemale) Les jeunes pousses arborent un vert très clair. Notez le strobile en formation, coiffé d'un chapeau pointu.
Cap Tourmente, 8 mai 2010

 
La Prêle d'hiver forme d'impressionnantes colonies dans les sous-bois de feuillus, ici dans une érablière à sucre.
Cap Tourmente, 28 août 2010

 
Les tiges persistent tout l'hiver et à la fonte des neiges, la Prêle d'hiver donne déjà une touche de verdure dans certains sous-bois.
Cap Tourmente, 1er mai 2011

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet