Iris de Hooker
(Iris hookeri)
Biologie
  • Famille : Iridaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : presque toutes basilaires, mais présence d'une petite feuille aux embranchements
                      de la tige florale
  • Floraison : printempts, début de l'été
  • Habitat : rochers et rivages secs en bordure de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent

Autres noms Français :
  • Iris à pétales aigus
  • Iris petit-pétale
Latin :
  • Iris setosa var. canadensis
Iris de Hooker (Iris hookeri) L'Iris de Hooker (Iris hookeri) est une espèce maritime. Elle pousse en général non loin du Saint-Laurent dans un substrat plutôt mince et sec sur les paliers rocheux, dans les fissures des roches et parfois sur les rivages de sable ou de gravier.

La fleur mauve compte trois minuscules pétales dressés et pointus. D'ailleurs le nom Iris à pétales aigus - davantage évocateur - est très utilisé dans la littérature des plantes vasculaires du Québec. Les trois gros sépales quant à eux, sont pendants, ornés de blanc et parfois d'un peu de jaune pâle.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 22 juin 2011

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) L'Iris de Hooker pousse généralement en petits groupes...
Halte routière de Colombier, 23 juin 2012

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) ...ou parfois en solitaire.

Les feuilles sont dressées et sont plus courtes que la tige florale. Les fleurs s'épanouissent donc au-dessus du niveau du feuillage, parfois juste un peu, parfois beaucoup comme sur ce plant.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 24 juin 2011

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) La plante dans son environnement maritime.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 24 juin 2011

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) Bouton floral.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 20 juin 2011

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) Fruits
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 15 juillet 2011

 
Iris de Hooker (Iris hookeri) Iris versicolore (Iris versicolor)
Iris de Hooker (Iris hookeri) Iris versicolore (Iris versicolor)
Comparaison entre l'Iris de Hooker (Iris hookeri) à gauche et l'Iris versicolore (Iris versicolor) à droite.

Vues de dessus, les fleurs révèlent leur différence. Notez les trois minuscules pétales plutôt pointus de l'Iris de Hooker qui fait que vu de dessus, on a l'impression qu'il n'y a que trois parties.

Par contre chez l'Iris versicolore vu de dessus, on note nettement les six parties : trois pétales de bonne taille au bout arrondi et trois sépales veinés et colorés de mauve, jaune et blanc.

Les sépales de l'Iris de Hooker sont plus larges et arondis, mais la couleur jaune est beaucoup moins présente.

Chez l'Iris de Hooker, le feuillage est court et raide ce qui fait que la fleur s'épanouit généralement au-dessus du feuillage.

Chez l'Iris versicolore, le feuillage est long et rubané. Il s'incline et se courbe. Ce qui fait que les fleurs poussent à peu près à égalité avec le feuillage.

Il existe un troisième iris mauve indigène au Québec : l'Iris de Virginie (Iris virginica var. shrevei). Ses pétales sont grands et possèdent une encoche au bout ce qui le distinge de l'Iris versicolore. L'Iris de Virginie est rare au Québec et on ne le trouve que dans la région du lac St-Pierre jusque dans la région de Lotbinière.
 

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet