Mélèze laricin
(Larix laricina)
Biologie
  • Famille : Pinaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : aiguilles molles de 10 à 25 mm de longueur, parfois plus longues, en groupes
                      de 15 à 60 par faisceaux
  • Floraison : printanière
  • Cônes femelles : de 1 à 2 cm, portant jusqu'à 20 écailles
  • Habitat : tourbières, sols mouillés et mal drainés

Autres noms Français :
  • Épinette rouge
  • Fausse épinette rouge
Latin :
  • -

Mélèze laricin (Larix laricina) Conifère des lieux ouverts, ne tolérant pas l'ombre. Pousse en sol acide sec comme dans les pinèdes grises à lichens ou en milieu humide comme dans les tourbières.
Près du lac Provencher, Baie-Comeau, 8 juin 2008

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Aiguilles réunies en grand nombre en faisceaux.

Seul conifère indigène du Québec qui perd ses feuilles en hiver. Avant de tomber, les aiguilles se teinteront d'un jaune doré.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 19 juillet 2012

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Le Mélèze laricin produit des cônes femelles de très petite taille, comptant au maximum une vingtaine d'écailles.
Parc de la Jacques-Cartier, secteur la Vallée, 1er janvier 2012

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Les bractées ne sont visibles qu'à la base des cônes.
Parc de la Jacques-Cartier, secteur la Vallée, 1er janvier 2012

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Au printemps, les cônes sortent en même temps que les nouvelles feuilles. Les cônes femelles sont rougeâtres.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 25 juin 2014

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Cônes femelles parmi le feuillage.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 25 juin 2014

 
Mélèze laricin (Larix laricina) Écorce écailleuse et rougeâtre d'un vieux Mélèze laricin.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 2 avril 2010

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet