Pin blanc
(Pinus strobus)
Biologie
  • Famille : Pinaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : aiguilles de 5 à 15 cm de longueur, triangulaires, droites et flexibles, réunies en
                      faisceaux de 5
  • Floraison : printanière
  • Cônes femelles : cylindriques, de 8 à 20 cm de longueur, au bout d'un pédoncule d'environ 2 cm
  • Habitat : très varié
Autres noms Français :
  • Pin strobus
Latin :
  • -

Pin blanc (Pinus strobus) Le Pin blanc (Pinus strobus) est le seul des trois pins indigènes au Québec à avoir les feuilles regroupées en faisceaux de cinq aiguilles.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) C'est aussi le plus grand de ces trois espèces. La cime des vieux arbres dépasse tous les autres arbres de la forêt, si bien qu'il est facile à repérer de loin. Sa silhouette est habituellement large jusqu'au sommet.
Pointe d'Argentenay, Île d'Orléans, 4 mai 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Le Pin blanc était beaucoup plus abondant sur notre territoire avant l'arrivée des Français et des Britanniques. Lors de la colonisation, sa population a été décimé par la coupe destinée à l'industrie navale de l'époque.

De plus, une maladie parasitaire - la rouille vésiculeuse du Pin blanc - est venue tuer de nombreux arbres. Cette maladie peut encore frapper de nos jours.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Jeune, le Pin blanc a une écorce lisse. En vieillissant, l'écorce se fendille. Les fissures verticales sont plus profondes que les fissures horizontales. Sur la photo, un spécimen d'environ 15 centimètres de diamètre à hauteur de poitrine.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Les très vieux arbres aux diamètres imposants - jusqu'à 100 centimètres - montrent une écorce très fissurées à la verticale, mais les fissures ne sont jamais très profondes.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Les fissures verticales créent des crêtes sur lesquelles subsistent de nombreuses petites fissures horizontales très peu profondes.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Le tronc du Pin blanc est généralement très droit.
Beaupré, 7 avril 2013

 
Pin blanc (Pinus strobus) Cône femelle et faisceau de cinq feuilles.
 

 
Comparatif des cônes de pins Comparaison des cônes de Pin rouge (Pinus resinosa), Pin gris (Pinus banksiana) et Pin blanc (Pinus strobus) :

Pin rouge, court et de forme régulière;

Pin gris, court et tordu;

Pin blanc, très long.
 

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet