Sarracénie pourpre
(Sarracenia purpurea)
Biologie
  • Famille : Sarraceniaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : en rosette
  • Floraison : juin
  • Habitat : tourbières à sphaignes

Autres noms Français :
  • -
Latin :
  • -
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Plante dite carnivore, typique de nos tourbières autant minérotrophes qu'ombrotrophes. La Sarracénie pourpre pousse directement sur la sphaigne.

Ce sont les feuilles disposées en rosette à la base de la plante qui capturent les insectes.
Beaupré, 17 juin 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) La fleur est unique en son genre puisque le style forme un large parapluie à cinq rayons.
Beaupré, 17 juin 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Le style cache complètement les nombreuses étamines qu'on arrive à entrevoir ici de chaque côté du pétale.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 24 juin 2010

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) De nombreux insectes attirés par le nectar de la fleur viennent y butiner en toute quiétude, protégées qu'ils sont par le style.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 24 juin 2010

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Les fleurs pendantes s'élèvent très haut au-dessus du feuillage de la plante.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 27 juin 2010

 
Les fleurs s'élèvent même généralement au-dessus de la majorité des autres plantes des tourbières, ce qui les rend visibles de loin.
Halte routière de Colombier, 23 juin 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Plante entière.
Halte routière de Colombier, 23 juin 2012

 
Si les fleurs de la Sarracénie pourpre sont uniques, les feuilles le sont tout autant. Celles-ci forment une urne - appelée ascidie - qui récolte l'eau de pluie. Le limbe couvert de poils raides, de même que la lèvre, sécrètent du nectar qui attire les insectes. Lorsque les insectes s'engagent dans ces poils dirigés vers le bas, ils arrivent à l'entrée de l'ascidie, là où la production de nectar est à son maximum. Ce nectar attire alors les insectes à l'intérieur , mais les paroies glissantes les empêchent de ressortir. Ils finissent par se noyer dans l'eau de pluie. Des enzymes digèrent alors l'insectes et les nutriments seront ingérés dans la partie inférieure de l'ascidie.

Les feuilles peuvent arborer de superbes motifs d'un rouge foncé...
Halte routière de Colombier, 23 juin 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) ou être uniformément vertes...
Pointe de l'Est, îles de la Madeleine, 6 juillet 2011

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) ou encore uniformément rouges.
Pointe-Lebel, 22 juillet 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Le limbe est couvert de poils raides dirigés vers le bas; la lèvre est recourbée à l'entrée de l'ascidie.
Pointe de l'Est, îles de la Madeleine, 6 juillet 2011

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Jeunes pousses de feuilles.
Boisé de la Pointe Saint-Gilles, Baie-Comeau, 22 juin 2011

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Lorsque les pétales sont fanés et commencent à tomber, on peut voir les étamines.
Beaupré, 1er juillet 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) Une fois la fleur fécondée, les étamines sèchent et tombent. On peut alors voir la texture de l'ovaire ainsi que les pointes au bout des rayons du style qui sont en fait les stigmates.
Beaupré, 1er juillet 2012

 
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea) La fleur produit de nombreuses graines.
Beaupré, 1er avril 2012

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet