Scutellaire minime
(Scutellaria parvula)
Biologie
  • Famille : Lamiaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : opposées
  • Floraison : estivale
  • Habitat : rochers calcaires de l'estuaire du Saint-Laurent

Autres noms Français :
  • -
Latin :
  • -
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Plante discrète, de très petite taille, mesurant en moyenne une dizaine de centimètres de hauteur.
Isle-aux-Grues, 2 août 2015

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Petites fleurs mauves, tubulaires.
Isle-aux-Grues, 2 août 2015

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Fleurs vues de face.
Isle-aux-Grues, 2 août 2015

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) La plante pousse sur les rochers calcaires juste au-delà de la ligne de marée haute, donc exposée aux embruns. Au niveau de l'île-aux-Grues, où cette plante a été observée, l'eau du Saint-Laurent a une salinité très faible.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Les feuilles entières (non dentées) sont opposées. Une fleur pousse à l'aisselle de chacune des feuilles et les deux fleurs par "étage" s'orientent du même côté.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Bien que chaque plant produise plusieurs fleurs, on ne trouvera généralement qu'une ou deux fleurs à la fois.
Isle-aux-Grues, 2 août 2015

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) La plante est parfois ramifiée.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Le calice, minuscule, mesure environ 3 ou 4 millimètres et est couvert de poils glanduleux.
Isle-aux-Grues, 2 août 2015

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) La Scutellaire minime (Scutellaria parvula) peut produire des fleurs cléistogames, c'est à dire des fleurs qui ne s'ouvent pas et qui s'auto-fécondent. Ces fleurs cléistogames ne présentent alors qu'une petite masse de couleur blanc crème qui sort à l'avant du calice.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Détail d'une fleur cléistogame.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Sur ce plant entre mes doigts, on distingue une paire de boutons floraux au sommet, une paire de fleurs cléistogames et une paire de capsules.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Le calice devient capsule, il garde la même forme, mais grossit beaucoup.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Lorsque les graines sont mûres, la partie supérieure de la capsule se détache au vent ou au moindre contact.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Graines mûres prêtes à être disséminées.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Une fois les graines tombées, la partie inférieure de la capsule demeure sur la plante.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Les graines, à la forme tout-à-fait particulière, font moins de un millimètre de diamètre.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Sur cette photo, nous avons retirer une capsule alors que les graines n'étaient pas mûres.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Gros plan sur ces deux graines en pleine maturation.
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 
Scutellaire minime (Scutellaria parvula) Habitat
Isle-aux-Grues, 1er août 2014

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet