Pruche du Canada
(Tsuga canadensis)
Biologie
  • Famille : Pinaceae
  • Origine : indigène
  • Feuilles : aiguilles de 10 à 20 mm de longueur, plates, finement dentées à l'extrémité
  • Floraison : printanière
  • Cônes femelles : très petits, de 12 à 20 cm de longueur
  • Habitat : très varié

Autres noms Français :
  • Pruche
  • Pruche de l'Est
  • Tsuga du Canada
Latin :
  • -
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Conifère à aiguilles courtes, plates et flexibles.
Cap Tourmente, 25 avril 2011

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Cet arbre forme souvent des peuplements pures, appelés prucheraies. Toutes les cimes densément feuillée forment alors une voûte qui laisse passer très peu de lumière jusqu'au sol, si bien qu'il n'y a à peu près pas de végétation qui pousse. Par contre, quelques champignons seront facilement observables en fin d'été dans cet environnement dénudé.

Les branches basses des vieux spécimens de Pruche du Canada, elles aussi soumises à l'ombre, n'ont pas de feuille et sont la plupart du temps cassées et tombées.
Cap Tourmente, 25 avril 2011

 
La Pruche du Canada peut vivre très longtemps. Marie-Victorin, dans sa Flore laurentienne, parle de 500 ou 600 ans. Cette longévité nous permet de trouver certains individus au diamètre impressionnant.

Celui-ci par exemple, mesuré le 13 juin 2013 a un diamètre de 1,225 mètre à hauteur de poitrine pour une circonférence de 3,85 mètres (48" de diamètre, 12' 3 1/2" de circonférence).
Cap Tourmente, 25 avril 2011

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Si l'arbre peut atteindre des dimensions colossales, les cônes femelles et les aiguilles sont quant à eux très petits, ne dépassant pas ving millimètres chacun.
Cap Tourmente, 20 février 2011

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Cônes femelles pendants.
Grosse-île, Bas-Saint-Laurent, 3 août 2012

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Nouvelles pousses de feuilles.
Cap Tourmente, 11 juin 2011

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) L'écorce des jeunes arbres forme de grosses écailles.
Cap Tourmente, 25 avril 2011

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) L'écorce des vieux arbres est de couleur brune, épaisse et creusée de sillons.

Il est très rare de trouver des bryophytes ou des lichens sur la Pruche du Canada.
Cap Tourmente, 25 avril 2011

 
Les aiguilles de la Pruche du Canada sont plates, tout comme chez le Sapin baumier et l'If du Canada, mais un examen minutieux des aiguilles révèle l'identité de l'un et de l'autre. Sur cette photo sont présentées trois aiguilles aplaties. De gauche à droite : la Pruche du Canada, l'If du Canada et le Sapin baumier.

Notez l'extrémité de l'aiguille de l'If du Canada (au centre) qui se termine toujours en pointe. Tandis que celle du Sapin beaumier (à droite) se termine souvent par une échancrure plus ou moins profonde. La Pruche du Canada (à gauche) possède quant à elle des aiguilles dont le bout arrondi comporte de fines dents visibles à la loupe.
 

 
Pruche du Canada (Tsuga canadensis) Extrémité d'une aiguille de Pruche du Canada vue à la loupe 20x, permettant de voir les fines dents.
 

 

  Retour à la page précédente  


   © Répertoire Québec Nature, 2013      |     plan du site      |     page d'accueil      |     contact Hébergement  web au Québec chez Astral Internet